À propos de Nathalie Cuvillier

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Nathalie Cuvillier a créé 62 entrées de blog.

Se trouver…

Avec plus de foi, on se trouvera…

Septembre parlait de foi(s), Octobre nous parle d’être en paix pour se trouver ou se trouver pour être en paix…

Se trouver à la croisée des chemins, pour initier le pas et rallumer les étoiles. Rallumer l’étoile en soi.

Se trouver dans cet espace d’unité.

Oui je sais, les temps nous amènent à nous diviser sur les sujets, les réactions, les opinions et même nos relations en pâtissent. Et si au fond, faire la paix dans l’unité de moi, me permettait de créer cet état à l’extérieur. Tout existe déjà. Ce n’est pas une question d’y croire ou pas. C’est une question de le vibrer, de l’être, là maintenant. Au fond, ce n’est pas la division que nous souhaitons…

La paix peut sembler irréelle ou virtuelle. On la cherche tous sans arriver à la capter totalement. Nous préférons l’aventure plus chaotique pour nous sentir plus vivant. La paix est pourtant un état d’être naturel. La nature est paix.

J’ai vécu dernièrement un état de division intérieure emprunt de sentiments. J’ai l’impression d’avoir été dans le brouillard total. « Un esprit embrumé ne peut pas voir clair sauf s’il accepte de perdre ce à quoi il s’accroche coûte que coûte ». Alors, j’ai lâché la peur qui me taraudait. J’ai lâché les points de vue qui me limitaient. Tout est devenu plus clair. J’ai pu faire mon choix et sentir cette paix s’installer. Me trouver dans cet espace paisible me permet de recevoir, ce avec quoi je luttais et me divisais. Je ne dis pas que cela est facile. Ce n’est pas impossible!

Se trouver, est le chemin du héros qui part à l’aventure. Il rencontre l’adversité pour en sortir plus fort et plus vivant. En route il rencontre la mort ou les petites morts du quotidien pour naitre à sa puissance. Rallumer l’étoile qui brille en lui, comme le bouddha caché sous la boue.

Qu’avons-nous à nous prouver? Faut-il réellement passer par l’épreuve pour se trouver? se réaliser? être?

Se trouver pour rayonner.

Se trouver pour s’honorer.

Se trouver …

Et si, se trouver était simplement être?

Tout est possible, les ami(e)s.

Je reste persuadée qu’en laissant mon étoile intérieure briller, rien ne peut m’ébranler. Je suis l’héroïne en quête de reconnaissance alors que tout cela se  joue en moi et avec moi. Ne pas laisser l’autre m’anéantir sous prétexte de…choisir de toujours faire briller la lumière de cette étoile fragile. C’est un heureux chemin pavé de cailloux. Encore une fois, j’ai le choix d’ôter mon soulier pour m’en débarrasser ou de marcher croche pendant des années.

Nous sommes confrontés à relever le défi de nous trouver pour être.

Allons-nous rallumer nos étoiles ou continuer à nous laisser éteindre?

Soyons solidaire et cultivons l’unité en nous, toujours à renouveler. C’est une énergie durable facile d’accès. Même la Terre sait que l’union fait la force.

La co-création est un doux réconfort. J’en profite pour remercier du plus profond de mon âme, les f’âmes avec qui je co-crée chaque jour de ma vie. Vous êtes précieuses et merveilleuses, merci.

Je vous souhaite qu’octobre soit lumineux jusqu’à la fin! Le 31, journée d’halloween amincit les voiles avec les mondes et les dimensions…un portail haut en couleurs pour renouer avec votre clairvoyance ou clairaudiance! Amusez-vous!

Namasté, Nathalie

 

 

Quelques suggestions pour éclairer votre moi(s):

*Livre de Virginie Grimaldi  » rallumer les étoiles ».

*Documentaire « finding Joe » (https://www.youtube.com/watch?v=s8nFACrLxr0).

*Le mantra chanté  « I am the light of my soul » (https://www.youtube.com/watch?v=Mhe9QUnx5HE ou https://www.youtube.com/watch?v=MgxdrYxlRgg)

 

Se trouver…2021-09-30T15:23:12-04:00

Un jour à la foi(s)

Ma vie se transforme un jour à la fois, plus j’avance et plus cela me challenge à vivre en ayant foi.

Les circonstances extérieures sont parfois menaçantes et inquiétantes. Comment rester mon propre phare ou milieu de cette noirceur?

J’aime à m’imaginer que je suis le Gandalf de ma réalité, peu importe où je suis,  je reste dans ma lumière pour mon équilibre et mon bonheur. C’est une énergie à cultiver à chaque instant, car oui, je peux perdre pied…C’est déroutant, parfois exigeant. Plus je le suis, moins je force ces énergies à être.

Nous avons perdu nos lieux de culte, nos cérémonies, nos traditions et nos rituels dans les deux dernières années. À quoi pouvons-nous nous r-accrocher?

Et si cela était une question de foi, de fois?

Connaissez-vous l’effet cumulé? un pas tous les jours vers votre bonheur…(voir la vidéo pour vous inspirer: https://www.youtube.com/watch?v=58TMRbYYe7Y)

Je n’ai pas lu ce livre. Sachez seulement qu’il me convient tous les jours de faire ces choix légers et agréables pour moi. Sur le long terme, ma vie s’est transformée et mon mindset sait ce qu’il souhaite vivre et partager.

Avoir la foi en soi est un autre pas. Je me questionne souvent et me remets en question. Non pas par manque de confiance en moi, simplement pour élargir ma conscience: quoi d’autre est possible que je ne vois pas? La foi est comme un petit pois tout au fond de moi. Plus que l’arrose de mon bonheur et de ma vision lumineuse, plus celui-ci grandit avec facilité. Parfois je m’en sens pleine et à d’autres moments, je laisse encore l’autre prendre le pouvoir sur mes espoirs. Comme je suis consciente du mouvement, j’ose renouveler cette foi chaque jour. Je dis « STOP » aux prises de pouvoirs intempestifs et me centre sur moi.

Les excuses pour ne pas le faire sont nombreuses et ce n’est pas cela qui importe ici. Revenir vers la foi, plusieurs fois encore est l’effet cumulé de ma vie créée. Alors, que tu y adhère ou pas, c’est ton choix! Me nourrir n’est pas qu’une question d’aliments. C’est aussi une question de relation, formation, d’environnement, de pensées et d’émotions. Avec quoi je choisis de me nourrir aujourd’hui? Cette nourriture aura un impact interne et externe sur ma vie. Suis-je en mesure d’en assumer les conséquences et les effets? À mon sens, tout reste une question de conscience!

Je nous souhaite en tant qu’individu et société de nourrir la foi toutes les fois que cela est possible…

Notre demain, dépend de nos choix quotidiens.

Que la vie vous inspire à être meilleur tous les jours un peu ou beaucoup plus!

Avec gratitude et douceur,

Nathalie

 

 

Un jour à la foi(s)2021-09-01T16:14:48-04:00

En vie de vert

On est déjà rendu là…juillet et l’été!

En écrivant ces mots, mon corps me dit qu’il a en vie de vert. Du vert dans tous les sens du terme.

Partir en nature et juste respirer le bon air!

Manger les légumes verts du potager bien frais.

Me mettre les pieds dans l’herbe en rosée du matin.

Chanter et m’élever au dessus de la cimes des arbres et voir au delà de ce que cette réalité souhaite m’imposer.

Bouger et marcher dans les sentiers encore inconnue de la forêt.

Vivre et goûter ma vraie nature cet été!

Comment? Par où aller? je m’en fou…suivre l’air du temps…

Je me suis infiniment reconnaissante de m’ouvrir à la magie des plantes, des arbres et des esprits de la nature. Je perçois de plus en plus cette connexion simple et nourrissante d’être avec et en présence en captant les énergies et la vibration que la nature m’offre. C’est un espace de joie et de simplicité enfantine que nul de devrait se permettre d’oublier…

Ce mois de juillet, m’invite à plonger et m’infuser dans ce vert chatoyant, enivrant et exaltant. Communiquer avec le vert pour aller vers…et co-créer quelque chose de plus tangentiel et naturel avec mon environnement. Créer un jardin vivant et conscient. Je suis heureuse et touchée de voir que de plus en plus de familles font un potager et sèment avec les enfants l’espoir de voir grandir la vie et de s’en nourrir. Cela est une ouverture à l’apprentissage de la contemplation, de la patience et de la persévérance. Une satisfaction à cueillir les fruits du labeur et de goûter l’essence de l’énergie investie.

À l’épicerie tout semble simple et sans effort, juste prendre et payer…en faisant, c’est une autre dimension de la phénoménance du vivant qui est présent. Se mettre au vert n’est pas juste une question politique ou de sens sociale, c’est être et goûter à la puissance du vivant en action. Se connecter à sa terre, son jardin, son essence et tout le processus de la maturation d’être et de vivre en comme-union avec ma vraie nature. Finalement, qu’est-ce qui est essentiel, ici et maintenant?

Les mois d’isolement ont été des mois de labeurs et de tourments, à remuer et labourer les surfaces fragiles de nos vies guider par l’envie. Toutes sortes de résidus sont remontés à la surface et il a fallu apprendre à regarder et sentir les blessures du passé. Aujourd’hui le sol est prêt à être ensemencer avec les graines d’un nouveau futur, plus nature et plus mature.

Je ne souhaite à chacun de suivre ce chemin avec aisance et joie pour notre propre bonheur et celui de la Terre. Le jour où le « comprendre » disparaîtra et que l’homme choisira d’être l’espace expansif et co-créatif avec sa vie et la vie, un grand tournant existentiel sera présent. En attendant chaque pas pour se mettre au vert est un pas de géant.

Osez rêver grand et naturellement vous déposer dans le vert doux et enveloppant des bras de Mère Nature.

Respirez, expansez et savourez…mes ami(e)s verdoyant(e)s de lumière.

Nathalie, la Lokamata de ces bois.

En vie de vert2021-07-01T09:50:37-04:00

Patch

Bienvenus dans ta nouvelle réalité!

Hier, je souhaitais regarder un film, je fouille, je cherche sans chercher et je tombe sur l’extrait de Patch Adams. Vous avez surement déjà vu ce film…bien étrangement, je le redécouvre et perçois de grandes consciences au fils de la bobine.

Cet homme qui se fait interner en psychiatrie car il souhaite se suicider, rencontre un univers de fous pas si fou…qui lui donne la flamme, la vocation, sa raison de vivre et d’être, parmi les siens avec rire et joie au quotidien. Quelle inspiration!

Voir au delà du quotidien et des problèmes ne semblent pas donner à tous. Pourtant, nous avons tous cette faculté de voir au delà de ce qui semble être et de nous propulser là où la vie est joyeuse et heureuse en toute simplicité. Ce film est une invitation à aller vers ce que l’on ne voit pas à première vue. Lorsque cet espace est disponible, celui-ci permet de vivre notre réalité, celle que l’on souhaite vraiment créer avec ce que l’on aime, ce que l’on est et ne plus plonger dans le bassin infecté de la réalité des autres. Vous allez me dire que cela n’est pas facile, oui ça l’est! Il suffit d’essayer et de se pratiquer jour après jour à voir au delà du problème, de la merde ou de je ne sais quels mensonges. Au delà de tout cela sont les solutions, les possibilités et ce que tu souhaite le plus réaliser.

Je m’arrête pour toutes sortes de raisons. Ces raisons ne sont en fait que des freins de peur que je n’ose lâcher car je perçois la perte de contrôle et le fun que je pourrais créer. Oui, c’est trop bête d’avoir peur de vivre! et en même temps c’est correct. Je me donnes tellement tord de ne pas avoir la vie merveilleuse que je souhaite avoir, alors que si je reconnais que cela peut simplement être ma réalité au delà du miroir, tout deviendrait lucide et enjoué. Ça semble compliqué et pourtant…

Je suis comme toi une superbe créatrice. Si nous créons ensemble la joie d’être en vie et de rire, de nous épanouir plutôt que de mettre toute notre énergie à nous bousiller de toutes les façons possible? je me trouve extrêmement chanceuse de te cotoyer et de nourrir nos espaces de rencontres en ce sens. C’est vraiment un bonheur de partager cette réalité à laquelle je crois fortement, remplie de rires, de sourires, de confiance, de générosité et de simplicité. J’ai vraiment le goût de vivre ces mois d’été en ce sens. Sortons les poubelles et habillons-nous de nos plus beaux sourires pour être des « Patch » (Adam) pour cette terre et notre univers.

Comment? peu importe ton moyen, oses être toi et partager avec les tiens ce que tu aimes le plus être et faire…

Chacun a besoin de toi, de nous pour créer notre nouvelle réalité.

Je te souhaite un heureux mois de juin. Ne fais pas semblant si cela n’est pas le temps, ni le moment pour toi. Oses reconnaitre que c’est cela et tu verras…ce n’est pas une invitation à faire le clown même si au fond de toi, tout est triste et vide. C’est une invitation à être ta joie quand elle est là…et de la partager avec qui tu es. Semons, cultivons, nous sommes les happy-culteurs de notre bonheur!

 

Patch2021-06-01T10:18:45-04:00

Un brin de folie

Un peu, beaucoup, à la folie…

Aimerais-tu mettre un brin de folie dans ta vie?

Tu cherche, tu crois et tu ne trouve pas…elle vient d’elle même, elle se présente sans crier gare et voilà, elle a pris possession de toi. C’est un truc qui arrive comme ça sans chercher quoique ce soit! Une étincelle, une lumière, un coup de génie qui est plus fort que toi. Ça semble dingue, complètement fou et ça pousse à faire confiance à quelque chose que tu ne comprends pas.

J’ai souvent chercher à tout comprendre car je perçois beaucoup, et puis après expérimentation ce n’est pas comprendre qui est important…c’est vraiment de lâcher prise sur ce que cela peut être et faire confiance. Ouais, je sais, faire confiance est souvent plus facile à dire qu’à être et pourtant…Je sais souvent ce qui est juste et bienfaisant pour moi, comme toi. Et puis je prends les détours de ma compréhension pour explorer si cela est bon, mauvais, correct, pas bien. J’écoute les voix en chemin, pour finir égarée au milieu du chemin. J’ai est assez de ce méli-mélo inconstructif. Aujourd’hui, je me sens plus forte chaque jour où je choisis pour moi en me faisant confiance avec ce que je perçois. Au début, c’est tortueux mais au bout du compte, c’est tellement plus mélodieux et harmonieux!

Il y a des jours avec et des jours sans, et alors? rien d’alarmant! Le plus charmant, reste de à dissiper le tord de moi que j’ai facilement acquis au cours du temps…alors, je reste alerte à voir émerger ce courant du tord et je le laisse couler vers l’océan avec tout ce qui ne m’appartient pas là-dedans! Cela semble être comme un exercice de chaque instant, pourtant je me rends compte que cela se déroule tout simplement de plus en plus naturellement avec les prises de conscience. Je suis du genre à être intense avec moi, alors oui, je m’offre le loisir de jouer avec mes outils, d’écouter des pépites de conscience et de partager ce qui est. Et mon corps vibre de pouvoir être ce qu’il est!

Un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout…

Le pas du tout existe et je ne le renie pas. Il fait partie du tout et du pas du tout. Dans ce temps-là, je regarde la marguerite et je me dis qu’elle aussi, se meurt ou est semeuse d’autres graines de possibilités. Un cycle bien vivant et inspirant qui ose être et transparaître quelque soit le temps. Tous les espaces sont heureux à explorer d’une façon ou d’une autre. Peu importe les choix que tu fais, oses parce que c’est léger! J’ai moi-même souvent explorer mes choix que je ne savais pas les plus légers, même l’univers m’envoyait des signaux et bang! j’ai foncé…et je me suis pris des murs bien bétonnés. Au bout du compte, je me suis renforcie, j’ai grandie avec douleur, peur. Il y a d’autres chemins les ami(e)s!…le chemin de la légèreté est souvent plus difficile à choisir, on aime ça se compliquer la vie! C’est tout à fait correct et « humain », par contre je ne suis pas forcée de faire comme mon voisin. Mes points de vus sont souvent la clôture de mon jardin…sauter par dessus, rester dans le jardin ou apprendre à se délester de ces points de vus sont des issus. Et quoi d’autre est possible?

Alors, que la marguerite perde ses pétales ou non, que la folie fasse partie ou non de ton quotidien, deviens conscient du mouvement et de ce que tu choisis…

Avec confiance et bienveillance je souffle un vent de mai sur ta vie avec l’énergie du brin de folie,

ton amie Nathalie.

Un brin de folie2021-05-02T09:25:05-04:00

Envol

Mars s’éteint et avril prend son envol…

Il est dans l’air du temps le renouveau, le printemps…

Ils nous donnent des ailes et nous invitent à nous envoler vers de nouvelles destinées.

J’aime cette énergie de changement ou l’air frais entre dans la maison et où le soleil se met au diapason de notre chaleur intérieure. C’est comme un vent de changement prêt à semer les graines de notre avenir incertain. Me laisser porter par le mouvement est atterrir dans un endroit insoupçonné et choisir d’y offrir la session de yoga de ce printemps…Ouvrir mon coeur au bonheur de ne rien faire durant ce moment de vacances. Réinventer la fin de semaine de Pâques pour créer des traditions en communion avec ce temps. Bref, je remercie cet élan de vie qui me pousse toujours plus loin, toujours plus haut que moi et qui me permet de me sentir bien vivante, soutenue par l’Univers…l’uni-vers…

Combien d’attentes et de limitations je me crée pour me séparer de moi alors que je souhaite ce lien si doux avec moi? Je me rends compte que bien souvent inconsciemment je coupe mes élans de vie avec ce que je souhaite alors que bien plus grand m’attend! Il y a des synchronicités qui sont trop évidentes pour ne pas les nier. Quand cela prend un autre tournant, je fonce droit dans mes vieux travers. Il y a tellement de pulsions, d’élans disponibles, et pourtant mes attentes viennent voiler cet espace de liberté! Quand je regarde les voiliers d’outardes, cela semblent si simple et ça l’est! Elles savent intuitivement où aller et se diriger. Je sais profondément quelle est ma voie…qu’est-ce qui fait que cela n’est pas toujours fluide, clair pour moi? Tout est déjà pré-défini dans mon esprit, pas le droit à l’erreur ou de passe droit, il ne faut pas déraper! c’est quoi ça? du bla-bla bla…Alors tout ce bla-bla bla et tout cela je le détruis et le décrée avec joie! et ouf! la porte vient d’ouvrir vers une nouvelle opportunité de vivre l’Instant autrement!

Pourquoi être si strict avec soi alors que la légèreté est plus joyeuse et spacieuse? J’aime goûter l’opportunité et savourer ce en quoi elle me fais vibrer. Je prends donc ma baguette magique de déblayage et « fais ma reine » me dit-elle! ré-inventer l’espace!

Je me souhaite plus d’envol pour avril, plus d’espace sans attentes…

Ces envolées sont comme de cadeaux infinies vers cette liberté de qui je suis. Bien sûr, tout cela n’est qu’un point de vue intéressant!

Que souhaites-tu expérimenter, vivre et créer pour ce mois d’avril? As-tu des attentes? Quelles opportunités pourraient te permettre de t’envoler vers de nouvelles libertés? Qu’as-tu défini qui t’empêche de prendre ton envol?

Si tu ne sais plus, si tu es perdue, je t’invite à venir t’assoir au bord du fleuve avec moi et regarder les outardes…ensemble, on est plus fort. Ensemble, on va plus loin!

Je te souhaite un merveilleux mois d’avril avec toute la magie possible!

Nathalie

Envol2021-04-01T09:11:09-04:00

Devenir

Devenir…

Devenir est un art créatif de chaque jour sur cette Terre: créer l’illusion, la réalité, la magie, mon chemin ou le dessein de mes pas.

« Surprise! » me dit la vie, « tu pensais aller par là et bien il va falloir changer tes plans ma soeur, tu penses trop et tu ne suis pas le courant de l’énergie qui t’inspire… »

Je me surprends moi-même à être parfois si prévisible ou si contrôlante avec ce que je souhaite devenir. Je sais tout au fond de moi, qu’en laissant les schémas j’accéderais à un espace différent. Il y a tant de vieilles choses qui souhaitent mourir pour devenir et marcher dans le pays des merveilles! « Mais alors dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un? »

Le sens…depuis 1 an tout est sans dessus-dessous, « que vais-je devenir? » est une question qui me revient plus souvent…j’habille les costumes et rôles d’autres perspectives pour faire évoluer la mienne…je sors de mes zones de confort et le sens n’est pas toujours clair. Qu’importe, je continue de marcher et de croire que tout est possible: « Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible ».

Suis-je devenu folle? oui je pense… »mais je vais te dire un secret: la plupart des gens bien le sont »!

Rien à voir avec la folie de la santé mentale…une folie douce et bienfaisante qui me permet de voir qui sont les manipulateurs de ce monde et de couper les ficelles des idées polichinelles! Au travers de cela, je profite du moment éphémère et la nature me guide et m’apprend. J’ai renoué avec la photo et mon appareil et je regarde le monde avec un nouvel oeil, de nouvelles perspectives, j’aime trouvé la beauté dans le déjà là ou déjà vu…on passe si vite à côté que cela nous semble commun…

Quand j’avais 12-13 ans on jouait à une jeu sur le sol avec la craie et il fallait dire ce que nous aimerions être, faire et où nous aimerions habité….je m’amusais à définir mon avenir avec mes rêves et ma façon innocente de voir mon futur…en grandissant, une part de ce coeur d’enfant a oublié de s’amuser avec le futur et le présent. Trop sérieux l’avenir pour jouer avec ça! C’est bizarre, j’ai comme l’impression que cette dernière année, m’invite à revisiter mes points de vue et prendre cela avec beaucoup plus de légèreté. Devenir n’est finalement pas un but, c’est un chemin joyeux. « Que vais-je devenir? » est une question à me poser tous les jours pour permettre à chaque instant de devenir autre chose que ce que je pensais…

« Sur l’eau calme voguant sans trêve…
Dans l’éclat du jour qui s’achève…
Qu’est notre vie, sinon un rêve  »

Et puisque ma vie est rêve, autant rêver grand et ne plus me limiter à mon bac à sable! Je vais faire comme Alice et aller visiter le pays des merveilles, rencontrer des chats qui parlent, des lapins qui courent après le temps, des reines qui coupent les têtes et quoi d’autre est possible au delà des possibles que je n’ai jamais encore imaginé??? Univers, montres-moi le pays des merveilles!

Que sera le mois de mars? que nous réserve-t-il de grand et glorieux pour notre devenir? que pourrions-nous être, faire et choisir qui nous permettrais de vivre ces jours avec aisance, joie et merveilles? qu’allons-nous devenir?

Soyez sûr chère âmes que nous sommes soutenus et jamais seuls. L’invisible fait parti du rêve…et il est là pour toi.

« […] et la morale de ceci, c’est : Soyez ce que vous voudriez avoir l’air d’être ; ou, pour parler plus simplement : Ne vous imaginez pas être différente de ce qu’il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n’étiez avant d’être devenue ce que vous êtes. »

Si vous n’avez rien compris, c’est ainsi…tout est à l’opposé de ce que cela parait être, rien n’est à l’opposé de ce que cela parait être!

Souris, crée et deviens ce qui te plait!

Que les énergies de mars, vous amènent dans les étoiles à découvrir de nouveaux horizons pour une planète plus joyeuse!

Nathalie C.

 

 

 

 

Devenir2021-02-28T10:42:39-05:00

Lettre à mon coeur

Cher coeur,

Tu es là, à chaque battement de ma vie. Coeur battant, conquérant et dégageant ces particules subtiles de douceur et de bienveillance envers moi et le monde.

Pourtant, moi, j’ai pris le contrôle et je me pensais plus fort que toi…alors je t’ai blessé, meurtri au cours des aléas de la vie…ne comprenant pas que ta seule force pouvait me guider et m’émerveiller. Je me suis mise à vouloir te protéger, me protéger, cadenassent certain espace de ton champ pour que l’émotion ne prenne place.

J’ai abusé de ta générosité, offrant à tout vent ce que parfois je ne posséder même pas!

Triste, éperdue, qu’importe ce que je m’infligeais, toi, au rythme régulier tu continues chaque jour de me propulser.

J’ai été sourde à ton murmure quand tu me montrais la voie…la voie du coeur, sans peur…

Aujourd’hui, je prends conscience de tout cela. J’ai le goût de prendre soin de toi, de t’écouter et surtout de t’aimer, m’aimer.

T’aimer en lâchant tous mes lourds fardeaux mensongers que j’ai pu ramassé et crée. T’aimer en recevant plus et plus encore. T’aimer en honorant la conscience magique que tu es à chaque instant.

Co-crée avec toi devient une évidence…

Cher coeur, je suis désolée pour ces expériences douloureuses, pardon pour mes errances, mon ingérence et mon ignorance. Merci pour ta fidélité et ta constance, quelques soient les circonstances. Je t’aime pour ce que tu es et tout ce que tu me fais vivre.

Aimer est vaste, inconditionnel et éternel.

Gratitude infinie pour ta magie,

Ton amie pour la vie,

Nathalie

 

Lettre à mon coeur2021-01-31T10:15:32-05:00

Nouvelle ère

Voici le dernier mois de l’année 2020 qui est en train de nous dérouler le tapis d’une nouvelle ère, une nouvelle énergie…

Décembre va nous révéler d’autres possibilités et de nouveaux chemins…il est les prémices d’une nouvelle année qui s’en vient.

Être présent et ne pas se projeter trop loin…rêver grand sans se prendre les pieds dans les plis du tapis, car il n’est pas complètement déroulé!

Rêver, que tout de nouveau, ne reviendra jamais au grand jamais à la normalité, plutôt créer tous les jours en ajoutant de nouvelles perspectives au tableau blanc devant nous. La lumière est bien là, pour éclairer tes choix et aussi les détails que tu voudras insérer dans ton nouveau tableau de vie. Tu as peur? observes bien, est-ce vraiment de la peur? ou une pointe d’excitation qui souhaite naitre?

Je ne dis pas que ce chemin sera facile, il aura ses défis et ses récompenses, mille fois mérités, car certes, cette année 2020 fut un exploit en soi!

Ce mois te demande de t’assoir et d’observer ce par quoi tu es passé ces derniers mois…d’être dans la gratitude et la bienveillance pour cela et d’ouvrir la porte du Solstice de ton coeur vers le 21 décembre. Finis les tourments du mental qui te font tourner en rond. Bonjour, douceur et coeur pour une nouvelle demeure.

Vas-y à ton rythme, bien que certain astres vont te pousser à observer, grandir et exploser! Prends le temps de te déposer et de respirer pour accueillir cette nouvelle ère avec foi et confiance en toi.

Depuis plusieurs mois, mon espace énergétique m’invite à changer, me dé-modeler, m’ouvrir et grandir. C’est un délicieux parcours de découvertes dont l’issue m’est inconnue. Par contre quelque chose de solide me permet d’avoir foi en ce qui sera. La plupart de mes définitions se sont envolées pour libérer un espace plus grand de liberté. Je perçois que tout est là, par contre rien n’est défini. Un grand merci pour tout ce qui est, ce qui n’est pas, ce qui sera et ce qui ne sera pas…une impression de voguer dans un espace nouveau et connu d’y a bien longtemps…Pas besoin de comprendre ici…juste de percevoir si tu baisses les barrières de ton mental. Peu importe si tu ne le perçois pas, saches que tout est là…à ton rythme, à ton pas, avec tes choix.

Rien n’est obligatoire…ôtes le manteau pesant de cette limitation, pour découvrir ta propre version.

Je renoue aussi avec l’importance d’honorer et de jouer mon rôle de femme, non pas séparée de l’homme, mais unifiée à ma puissance, mon potentiel et ma bienveillance. J’ai aussi envie de te partager cela et de te l’offrir. La forme que cela prendra est en train de naitre tranquillement, suis-moi si cela t’y invite…je me laisse descembre dans cette profondeur pour y émerger avec de nouvelles idées. Si tu souhaites me rejoindre dans un espace de douceur, il y a une classe lifting facial le 13 décembre…pour l’espace du coeur, il y a le Solstice du coeur le 21 décembre. Pour la joie de célébrer ensemble un espace lumineux, j’offre un yoga lumière le lundi 28 décembre…

Je te remercie de ta présence, ta lecture et ta fidélité à me suivre de près ou de loin.

Que ce mois de décembre se termine en fêtant ce qui fut, une année déroutante et frustrante dans bien des aspects pour re-naitre dans le lumière d’une nouvelle ère!

Gratitude et douceur vers toi,

Nathalie

Nouvelle ère2020-12-01T12:06:45-05:00

Ghost November

Notre dernier jour du mois se déguise en pleine lune pour l’halloween!

Une lune bleue…mi ombre…mi lumière, entre 2 mondes…celui des morts et des vivants.

Dans plusieurs traditions le 31 octobre, ouvre le bal des monstres ou des vampires et invite les morts à venir nous dire bonjour ou un dernier au revoir… Ça peut paraitre effrayant et c’est ce que notre monde utilise comme images pour nous soumettre à la peur. En fait, ces énergies éveillent nos capacités de perception au monde invisible qui mentalement ne semble pas du tout tangible, et pourtant…

Pourtant, tout est énergie! Est-ce que tu perçois ces énergies? cela se peut fortement…et tu as peut être la croyance qu’elles sont néfastes et noires…qu’elles te suivent et te veulent du mal. En vérité, ces énergies sont souvent « coincées » ou même inconscientes, qu’elles sont vraiment mortes…alors elles cherchent soit à communiquer, soit à s’en aller ou à se rendre compte qu’elles n’ont rien à faire ici! Oh! pas de panique! relaxes et si tu te sens mal pris, appelles-moi! Ben oui, y’a des gens comme moi qui les voient, les perçoivent naturellement et qui sont capables de parler avec elles ou de leur permettre de quitter. Un peu comme tes amis imaginaires de ton monde d’enfant…

L’imaginaire et les images d’Halloween qui sont véhiculées sont là pour prendre le dessus sur toi, et ça fonctionne (la plupart du temps!)! Mais en fait, qui est plus grand que toi? C’est toi qui place consciemment ou inconsciemment toute sorte d’énergie au dessus de toi alors que…qui est le roi ou la reine de son royaume? Certaines traditions mettent de la couleur et de la joie dans cette fête des morts, comme au Mexique (regarde le film coco, c’est tellement beau!). Et si cultivez le beau était une autre issue?

Octobre se termine en peur et Novembre se poursuit comme « mois des morts »…pas geai notre affaire! Les gens perçoivent cette morosité et se sentent tristes: une chance que Noël n’est pas loin pour illuminer notre coeur d’enfant! Et cette année ça semble encore pire avec la réalité confinement préventif anti virale! On est mortellement vivant les amis! qu’est-ce qu’on attend? Immortellement puissant et incapable de se souvenir de vie en vie que le paradis c’est icit! Vivre le moment présent, plutôt que vivre avec nos fantômes c’est pas mal plus interessant et mortel, non?

Mourir, je trouve que c’est même chouette! je meurs à chaque instant cellulairement et énergétiquement pour me régénérer et vivre …j’adore ce concept. Je trouve ça pas mal mieux que de dormir avec mes vieux fantômes et de les trainer à mes pieds comme des boulets! C’est lourd, pas marrant. Sincèrement, je préfère mourir souvent pour vivre vraiment et véritablement!

Cette lune bleue aura quelques effets magnétiques sur nos énergies…ou du moins, elle va éclairer nos côtés sombres et permettre aux voiles entre vivant et mort de se lever temporairement…et si c’était le moment de t’assoir et de regarder cela avec un tout autre regard…non plus celui de la peur mais bien celui du coeur. Enlever ton masque et exposer ton visage à sa vraie lumière, ta lumière. Bien des égrégores te distraient de toi-même et tu te sens perdu…c’est le moment d’allumer la lumière ou de te placer sous un rayon de lune!

Traverser Novembre le coeur plus léger et te préparer à accueillir tes créations magiques que tu fais mijoter dans ton grand chaudron de sorcier!

Pressé de mourir?

Et si tu prenais le temps de vivre…

Joyeux Halloween, Léger mois de novembre et amuses-toi!

Ghost November2020-10-31T13:46:29-04:00